[PRESSE] Althays compte sur Cegid et sa diversification pour doper son chiffre d’affaires

Distributique le 21/09/2016

Notamment porté par les velléités de Cegid d’accroître son ancrage dans la distribution indirecte, son partenaire le Groupe Althays affiche de solides ambitions pour les années à  venir. Alors qu’elle s’apprête à  fèter ses 15 ans, cette SSII compte quasiment doubler son chiffre d’affaires et sa masse salariale d’ici 2018.

Suite à  son rachat par le fond Silver Lake, Cegid est bien décidé à  augmenter la part de la vente indirecte dans les revenus qu’il réalise auprès des entreprises de taille moyenne. Une aubaine pour ses partenaires historiques dont fait partie le Groupe Althays. Basée à  Annecy, cette SSII spécialisée dans les ERP, l’hébergement, la BI et les solutions de gestion et de paye espère en effet doubler son volume d’achats auprès de l’éditeur lyonnais dans les deux prochaines années. « Au regard des discussions que nous avons avec Cegid, il est clair qu’il souhaite s’appuyer plus fortement sur son réseau de partenaires pour porter sa croissance. Concrètement, il devrait réduire le nombre de contrats qu’il traite en direct à  notre profit », explique Frédéric Moine, fondateur et PDG du Groupe Althays. Une intuition que Patrick Bertrand, le directeur général de Cegid a, en partie, confirmé lors d’un récent entretien accordé à  nos confrères du Monde Informatique. Sur le secteur du mid market, le dirigeant espère faire passer la part des ventes indirectes de 10% aujourd’hui à  un tiers d’ici deux ou trois ans.

Ainsi, la SSII qui compte aujourd’hui 55 employés répartis entre son siège d’Annecy et ses agences de Lyon, Chambéry, Clermont-Ferrand et Paris souhaite voir son chiffre d’affaires passer de 5 M€ aujourd’hui à  9M€ d’ici 2018. Dans le mème temps, le nombre de ses collaborateurs devrait ètre porté à  85 personnes.

Une diversification accrue

L’évolution de la stratégie commerciale de Cegid ne sera pas le seul levier sur lequel le Groupe Althays va jouer pour faire progresser son activité. « Nous allons aussi accentuer nos efforts marketing et commerciaux sur les TPE et les PME qui représentent respectivement 30% et 50% des revenus du Groupe Althays. Le reste est réalisé auprès des entreprises de taille intermédiaire et des grands comptes », explique Frédéric Moine. A cet effet, le Groupe Althays a déjà  recruté deux nouveaux commerciaux et deux consultants durant les trois derniers mois.

En outre, le prestataire compte diversifier son offre. Déjà  partenaire de Microsoft autour de l’ERP Dynamics NAV (35% de son CA dans le domaine de l’ERP), le Groupe Althays est en train de monter en compétences sur les offres Dynamics CRM du mème éditeur qui seront à  son catalogue dès l’année prochaine. « En diversifiant nos offres, nous devenons plus pertinents sur les gros projets », justifie Frédéric Moine.

Une stratégie qui a déjà  porté ses fruits

C’est en partie à  cette stratégie de diversification que la SSII doit la forte dynamique qu’elle a déjà  enregistrée ces deux dernières années. De 2014 à  2016, elle a en effet vu ses revenus progresser de 3,2 à  5 M€ et ses équipes passer de 35 à  55 personnes. Portée par le rachat du fonds de commerce de Help Gestion, en 2014, qui lui a permis d’ajouter les offres Dynamics NAV à  son catalogue, le groupe s’est également diversifié dans la BI avec l’arrivée des offres de Qlick. « Nous avons également renforcé notre activité d’éditeur », ajoute Frédéric Moine. Le Groupe Althays réalise en effet du développement d’applications spécifiques autour des ERP qu’elle commercialise, comme des portails collaboratifs ou des plannings de production. « La diversification de nos offres nous a en outre poussés à  mieux nous structurer, ce qui a dopé l’efficacité opérationnelle du Groupe Althays », ajoute son PDG.

Alors qu’il fètera ses 15 ans le mois prochain, le groupe semble donc déterminé à  poursuivre sur sa lancée dans les années à  venir. En guise de cadeau d’anniversaire, le Groupe Althays s’est offert un nouveau siège à  Annecy. La taille des locaux à  sa disposition est ainsi passée de 230 à  630m². Le nouveau quartier général de la SSII accueillera non seulement les équipes de l’ancien siège mais également celles de l’agence de Chambéry, « afin d’améliorer la communication et la collaboration entre elles», précise Frédéric Moine. Ces locaux permettront aussi à  la SSII de renforcer ses activités de back office (maintenance, hébergement, réseaux…). Des recrutements de profil techniques sont d’ailleurs à  prévoir.

Par Oscar Barthe